Actualités

Nos dernières news pour rester informé

Legrand présente un interrupteur sans fil et sans pile

Legrand et le CEA annoncent avoir mis au point un nouvel interrupteur connecté qui a pour particularité de fonctionner sans-fil et sans pile. Ainsi, il peut être placé n’importe où dans les pièces de la maison.

Sans-fil et sans pile

Legrand, entreprise spécialiste des infrastructures électriques, a annoncé dans un communiqué de presse diffusé ce 11 février le lancement d’une nouvelle gamme d’interrupteurs connectés. Pour rappel, ce type d’interrupteurs permet de gérer une infrastructure domotique connectée, comme les lumières, les volets roulants, les prises de courant ou les alarmes.

Récupération d’énergie mécanique

Comment fonctionnent-ils, « sans-fil et sans pile » ? Grâce à un système de récupération d’énergie mécanique (« energy harvesting »). La communication avec l’infrastructure domotique se fait en ZigBee, un protocole à très basse consommation d’énergie.

De cette manière, l’énergie nécessitée par l’interrupteur est récoltée à chaque fois que vous appuierez sur l’interrupteur. C’est la pression
du doigt sur l’interrupteur qui crée l’énergie, en somme, comme c’était le cas avec les Hue Taps de Philips.

Un concept prometteur qui a, outre sa praticité, pour avantage de
rendre le domicile connecté « plus durable en réduisant l’impact environnemental et les opérations de maintenance liées à l’utilisation de piles » assure Legrand. On attend désormais un prix et une date de sortie.

 « Cette nouvelle technologie va dans le sens de notre volonté d’apporter toujours plus d’innovation intelligente à nos clients. Elle est également une réponse quotidienne aux défis environnementaux qui nous entourent. Enfin, elle est le résultat d’une très belle collaboration avec le CEA qui nous a apporté son savoir-faire, en particulier de recherche fondamentale », déclare Antoine Burel, directeur général adjoint et directeur des opérations de Legrand.

« Cette technologie de rupture est le fruit d’une collaboration étroite de plusieurs années entre les chercheurs du CEA et les équipes de Legrand », ajoute Stéphane Siebert, directeur de la recherche technologique du CEA